Brochet, Perche, Tanche, etc....

1...141516171819

L'amour blanc

Nom commun: amour blanc, carpe amour
Nom scientifique: Ctenopharyngodon idella
Famille: cyprinidés
Ordre: cyprin/formes
Classe: ostéichthyens

  • L'amour blanc a été introduit dans certains plans d'eau pour manger l'herbe qui y prolifère à tel point qu'il devient impossible d'y tremper du fil. Élevé exclusivement en pisciculture il n'y a guère qu'une dizaine d'années qu'il commence à être connu du grand public

  • Ce poisson au corps fusiforme ressemble beaucoup au chevesne dans sa forme juvénile. Avec ses grosses écailles dorées et sa tête ronde il y a effectivement de quoi s'y méprendre surtout pour le pêcheur qui n'a jamais eu le loisir d'en examiner un de près. Sur un amour blanc de 2 ou 3 kg et plus, la différence est plus marquée car en l'observant de dessus on remarque que le museau est nettement plus pointu et la bouche bien moins grande mais il peut alors se confondre avec une carpe commune de forme sauvage. Là encore un examen approfondi ne permet plus le doute. De bonne taille, les écailles restent fragiles et se détachent facilement lors de l'échouage ou de la mise dans l'épuisette. Le dos est bronzé, les flancs dorés et le ventre clair. La queue forte et large indique nettement la puissance. Il faut prendre beaucoup de précautions pour manipuler ce poisson fragile et éviter de le garder dans un sac à carpe. Chez nous, les plus beaux spécimens atteignent 20 kg, mais, dans son pays d'origine, l'ex-Union soviétique il atteint 50 kg. Sa chair, blanche et délicate est réputée.

  • Un herbivore puissant et craintif
L'introduction de l'amour blanc est interdite dans les eaux libres et en France il ne se reproduit qu'en pisciculture après injection d'hormones. Les risques sont donc minimes de le voir proliférer et envahir nos eaux, comme c'est le cas pour le poisson-chat ou la perche-soleil.

  • Un poisson intéressant
Originaire du fleuve Amour, d'où son nom, ce poisson ne mange pratiquement que des plantes aquatiques. Dans bien des plans d'eau les engrais ont entraîné une véritable prolifération des algues filamenteuses et de certaines plantes, au point que les poissons ne peuvent plus y nager. A la belle saison lorsque la température de l'eau est supérieure à 20 °C, l'amour blanc peut consommer quotidiennement une fois et demie son propre poids d'herbe et ses excréments sont encore très nourrissants pour les gardons par exemple.

  • Un poisson combatif
L'amour blanc se pêche exactement comme la carpe. Il peut mordre sur des asticots ou un ver de terreau, mais il préfère les graines cuites (maïs doux, petits pois, pois chiches, arachides, etc.). Il prend aussi très bien les bouillettes si elles ne sont pas trop dures. La touche n'est pas forcément spectaculaire. Elle peut se traduire par de petites tirées et lors du ferrage un poisson de plusieurs kilos peut fort bien se laisser venir comme une brème sans opposer de résistance et ce n'est qu'en arrivant en bordure qu'il démarre violemment allant parfois jusqu'à se jeter sur la berge.

  • Savoir modérer ses populations !
Bien des propriétaires d'étangs s'attendent à ce que les amours nettoient instantanément leur plan d'eau. Ils introduisent trop de juvéniles et, au bout de quatre ou cinq ans, ils n'ont plus rien à manger et sont obligés de se rabattre sur les iris, les rhizomes de nénuphars ou les feuilles pendant au-dessus de l'eau. Il faut laisser faire la nature, en veillant à ce qu'il reste toujours de l'herbe pour qu'ils puissent s'alimenter.

  • Un «faucardeur» naturel !
C'est avant tout pour limiter une végétation aquatique exubérante que l'amour blanc, communément appelé «carpe herbivore», a été introduit dans certains plans d'eau. Mais très vite les carpistes se sont aperçus qu'il peut constituer un adversaire particulièrement intéressant au bout d'une ligne d'autant qu'il peut atteindre un poids de 40 à 50 kg, donc bien supérieur à celui de nos plus grosses carpes.

  • Répartition en France
Son introduction étant interdite dans les eaux libres il est difficile de connaître la répartition de l'amour blanc. Mais il est certain qu'il peut s'adapter un peu partout en France où on le rencontre dans de nombreux plans d'eau privés. Sa croissance qui dépend de la température est plus rapide dans le sud que dans le nord du pays.



Façons de pêcher l'amour blanc

L'idéal c'est la bouillete "gazon"
dont il raffole !


1...141516171819